Contenu

Différentes voies de formation, à chacun son parcours

La voie scolaire

De la 4° de l’enseignement agricole au BTSA, l’élève prépare une formation générale, technologique ou professionnelle.
A partir de la classe de 4°, de 3° ou de Terminale de lycée, le jeune peut :
- effectuer un parcours de formation générale conduisant au Bac Général S, ou au Bac Technologique Sciences et Technologies de l’Agronomie et du Vivant,
- suivre un parcours de formation professionnelle conduisant à l’obtention du CAP agricole, du Bac Professionnel ou du Brevet de Technicien Supérieur Agricole dans des spécialités diversifiées,
- intégrer une classe préparatoire aux concours d’entrée dans l’enseignement supérieur agronomique et vétérinaire.

Les maisons familiales rurales pratiquent l’alternance. Il s’agit d’un mode de fonctionnement particulier intitulé « rythme approprié » - quelque soit le type ou le niveau de formation.
C’est une approche éducative qui associe la formation générale et la formation professionnelle, en étroite relation avec les réalités du terrain. De la 4ème de l’Enseignement Agricole au BTSA, une partie importante du temps de formation est passé en entreprise. La pédagogie est adaptée à cette situation. Les élèves conservent un statut scolaire.

L’apprentissage

L’apprentissage s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans qui dans le cadre d’un contrat de travail suivent une formation professionnelle en alternance entre l’entreprise et le Centre de Formation d’Apprentis (CFA).
Le maître d’apprentissage est pleinement associé à la réalisation des objectifs pédagogiques, en liaison avec le centre de formation d’apprentis.
L’accès à la formation, la durée du contrat, les modalités du parcours pédagogique peuvent être adaptés à la situation individuelle de l’apprenti, en fonction de ses acquis antérieurs.

La formation professionnelle continue pour adultes

La formation continue constitue un dispositif d’accompagnement de l’évolution socio-économique de l’agriculture et du monde rural.
Elle s’adresse à des adultes entrés dans la vie active et qui souhaitent préparer un diplôme ou une qualification professionnelle et acquérir une qualification professionnelle reconnue, une spécialisation, un perfectionnement.

Ces formations s’adressent à toute personne justifiant d’un niveau initial de formation ou d’une période minimum d’expérience professionnelle, exigences variables selon le diplôme envisagé et le niveau de formation.
La durée de formation est variable selon les formations et la qualification initiale du stagiaire.

une démarche de validation des acquis de l’expérience

La Validation des Acquis de l’Expérience permet de faire reconnaître des compétences acquises dans le cadre d’une activité professionnelle ou bénévole.
La VAE est un droit individuel qui permet à toute personne engagée dans une activité - salariée, non-salariée ou bénévole - d’accéder aux diplômes, titres et certificats de qualification professionnelle inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) relevant du ministère en charge de l’Agriculture.
La VAE est ouverte à toute personne ayant au moins 3 ans d’expérience en rapport direct avec le diplôme ou du titre préparé, sans condition d’âge, de statut ou de niveau de qualification.

Pour faire valider son expérience, le candidat doit expliquer les connaissances, aptitudes et compétences acquises, en relation avec le diplôme souhaité. Pour cela, il doit préparer un dossier de validation qui comprend les attestations des formations suivies et les diplômes obtenus et les documents rendant compte de l’expérience acquise dans différentes activités.
Pour réaliser ce dossier, un accompagnement est proposé à chacun tout au long du parcours de VAE. Cet accompagnement concerne la description des activités et des connaissances, aptitudes et compétences.

En savoir +
Sur les établissements de la région Centre-Val de Loire
Sur l’enseignement agricole

consulter le site de l’ONISEP Centre-Val de Loire