Contenu

Capricorne asiatique : bilan de la campagne de surveillance 2017-2018

Le bilan 2017/2018 a mis en évidence 39 nouveaux arbres infestés

  • 17 lors de la surveillance hivernale exhaustive. Cette dernière privilégie l’observation par grimpage sur la totalité des arbres sensibles au capricorne, par les différents prestataires.
  • 8 lors de la surveillance estivale non exhaustive. Elle est réalisée sur 1 000 arbres, à la jumelle, par la FREDON, pendant la période de vol et de reproduction de l’insecte et consiste en la recherche de signes de ponte.
  • 14 lors de l’intervention de la brigade cynophile de façon non exhaustive. L’équipe de chiens renifleurs suisses est intervenue deux fois quinze jours au mois de mars et au mois de juin.

Les arbres infestés, situés au cœur du foyer, ont été abattus et détruits.

L’implication de l’ensemble des acteurs - particuliers, entreprises, collectivités - montre ses résultats, puisque nous sommes passés de 85 % de lieux concernés prospectés en 2016-2017, à 98 %, sur les communes de Gien, Nevoy, Poilly-lez-Gien, Saint-Martin-sur-Ocre et Saint-Gondon. L’objectif est de surveiller l’intégralité de la zone, afin de ne pas laisser subsister un arbre infesté.

En complément s’ajoute la surveillance tout au long de l’année des 50 érables sentinelles implantés par la DRAAF il y a maintenant 2 ans. Par principe de précaution et afin de ne pas favoriser l’implantation ou le développement du capricorne sur ces arbres, ils seront renouvelés d’ici la fin de l’année 2018.

La campagne de surveillance 2018-2019

Tout comme les années précédentes, la nouvelle campagne de surveillance hivernale débutera le 5 novembre 2018 pour une partie des lots. Des courriers seront envoyés aux propriétaires des parcelles qui n’ont pas pu être visitées lors de la campagne précédente, en amont du début des prospections hivernales afin de prendre rendez-vous directement avec le prestataire.

L’équipe de chiens renifleurs interviendra au printemps ainsi qu’à l’automne 2019.

En raison de la détection d’arbres touchés par le capricorne en dehors de la zone infestée, un abattage préventif sera réalisé. Cette mesure évite d’agrandir la zone délimitée dont le périmètre est déjà de 42 km². L’abattage sera réalisé dans un rayon de 100 m des 5 essences les plus sensibles au capricorne (érables, marronniers, bouleaux, peupliers, saules).

L’implication de tous est essentielle car le foyer ne sera déclaré éradiqué que 4 ans après la détection du dernier arbre contaminé.

Pour tout renseignement s’adresser à :
DRAAF Centre-Val de Loire - Service Régional de l’Alimentation
Cité administrative Coligny
131, Rue du Faubourg Bannier
45042 ORLEANS cedex 1
Tél : 02 38 77 41 11 – Fax 02 38 77 41 00
sral.draaf-centre-val-de-loire@agriculture.gouv.fr