Contenu

Face aux risques majeurs, les établissements scolaires s’organisent

Mardi 23 février 2016, le lycée agricole de Châteauroux a finalisé son plan particulier de mise en sûreté (PPMS) lors d’un exercice de mise à l’abri - confinement. Suite à une alerte « nuage toxique » virtuelle, les apprenants et les personnels ont rejoint rapidement les zones de mise en sureté prédéfinies.

Un exercice de mise à l’abri ..


Le scénario imaginé était celui d’un exercice de confinement dont le thème était la gestion d’un accident de transport de matières dangereuses aux abords immédiats de l’établissement.

Alerté par le SDIS, le Chef d’établissement a déclenché le PPMS au moyen de la sirène d’alerte.

Le signal sonore qui a retenti sur l’ensemble du site de l’établissement a provoqué le confinement immédiat des apprenants et des personnels dans les zones de mises à l’abri, toutes équipées d’une mallette dite de 1ère urgence contenant des consignes, du matériel de 1er secours, des activités occupationnelles pour les jeunes. Les apprenants sont restés confinés durant près d’une heure avant que le dé-confinement soit autorisé.

...pour développer une culture citoyenne de la prévention des risques majeurs

L’exercice a permis de :

  • tester le signal d’alerte,
  • vérifier que les personnels et les apprenants appliquaient les consignes correctement,
  • vérifier l’adéquation des zones de mise à l’abri à la situation,
  • tester les communications interne (entre les zones de mise à l’abri et les cellules de crise),
  • tester la communication externe avec les institutionnels, les familles et les médias.

L’exercice est également pédagogique et renforce la culture de la prévention des risques et la culture citoyenne de sécurité civile.
Lors de cet exercice, de nombreux observateurs étaient présents : préfecture, SDIS, DASDEN, observateurs des autres établissements d’enseignement agricole de la région Centre-Val de Loire.

Qu’est-ce que le PPMS ?

Le PPMS est un plan d’organisation de l’établissement qui constitue la meilleure réponse possible pour faire face à un accident majeur en attendant l’arrivée des secours.

  • dans un premier temps, l’établissement scolaire procède à l’identification des risques majeurs naturels et technologiques auxquels il est exposé : tempête, industrie, transport de marchandises dangereuses…
  • ensuite, le PPMS doit permettre de répondre aux questions suivantes : quand et comment déclencher l’alerte, où et comment mettre les élèves et les personnels en sûreté, quelles consignes appliquer dans l’immédiat, comment gérer la communication interne et avec l’extérieur ?
  • le PPMS comprend des fiches de conduite à tenir consignées dans un livret permettant aux personnels et aux apprenants de réagir efficacement face à des situations de fonctionnement en mode dégradé.