Contenu

Aire d’appellation du Vouvray : éradication du foyer de flavescence dorée

Indentification

Les symptômes apparaissent courant août et peuvent être observés sur le feuillage jusqu’aux vendanges. La maladie est causée par un phytoplasme transmis de cep à cep par l’intermédiaire d’un insecte, Scaphoideus titanus (cicadelle). La cicadelle et le phytoplasme s’attaquent uniquement aux ceps de vigne, ils n’ont d’impact ni sur les autres végétaux, ni sur la santé animale ou humaine.

Mesures

Les prospections réalisées en 2017 et 2018, sur l’aire d’appellation de Vouvray, par les viticulteurs et l’organisme à vocation sanitaire n’ont pas mis en évidence la présence de ceps contaminés par la flavescence dorée. Conformément à l’arrêté du 19 décembre 2013 relatif à la lutte contre la flavescence dorée de la vigne et contre son agent vecteur, Vouvray n’est plus considérée comme une commune contaminée par la flavescence dorée.

Par conséquent, l’arrêté préfectoral du 07 avril 2017 modifiant l’arrêté du 06 avril 2016 relatif à la lutte contre la flavescence dorée de la vigne suite à la détection d’un cep contaminé sur la commune de Vouvray, est abrogé par l’arrêté du 7 mai 2019 .

Les mesures de gestion de foyer de flavescence dorée imposées par l’arrêté préfectoral du 7 avril 2017 sont désormais abrogées. Dorénavant, l’aire d’appellation de Vouvray réintègre le plan de surveillance du vignoble hors zone de foyer  ; ce plan prévoit la prospection annuelle de 100 ha de vigne par l’organisme à vocation sanitaire et de 5 %, en 2019 (10 % à partir de 2020), de la surface en vigne par les viticulteurs.


Résultat

En raison de l’assainissement du foyer de flavescence dorée sur la commune de Vouvray et de la levée des obligations de prospections exhaustives du vignoble, il n’y a plus lieu de rendre obligatoire la lutte contre le bois noir de la vigne sur l’aire d’appellation de Vouvray.
Par conséquent, l’arrêté préfectoral du 21 juillet 2017 organisant la lutte contre la maladie du bois noir de la vigne au sein du foyer de flavescence dorée, est abrogé par l’arrêté du 11 juillet 2019.