Contenu

La conjoncture élevage 2019

Octobre 2019

Les abattages régionaux diminuent, à l’exception des bovins.

Les prix des vaches allaitantes, des jeunes bovins et des broutards sont stables. Les prix des veaux de boucherie et des agneaux augmentent mais restent toujours inférieurs à ceux de l’année dernière. Le cours du porc charcutier flambe, porté par la forte demande chinoise.

la conjoncture élevage d’octobre 2019 - la publication (format pdf - 570.6 ko - 11/10/2019)
la conjoncture élevage d’octobre 2019 - les données (format xls - 722.5 ko - 11/10/2019)

Juillet 2019

Les abattages régionaux sont quasiment stables. La canicule perturbe les marchés mais les prix
restent stables dans toutes les catégories de bovins.

Le cours de l’agneau continue de chuter. Les prix du porc charcutier progressent toujours à la suite de l’épidémie de peste porcine africaine en Chine.

la conjoncture élevage de juillet 2019 - la publication (format pdf - 1.6 Mo - 04/07/2019)
la conjoncture élevage de juillet 2019 - les données (format xls - 695.5 ko - 08/07/2019)

Mai 2019

Les abattages repartent à la hausse en mars. Les prix des veaux de boucherie s’écroulent, tandis
qu’ils restent stables pour les vaches allaitantes et les broutards.

Le cours du porc charcutier monte en flèche grâce à la forte demande chinoise. Les fêtes de Pâques dynamisent le marché de l’agneau.

Les jours fériés pénalisent les exportations de broutards.

la conjoncture élevage de mai 2019 - la publication (format pdf - 1.6 Mo - 16/05/2019)
la conjoncture élevage de mai 2019 - les données (format xls - 550 ko - 20/05/2019)

Mars 2019

Les marchés sont calmes en cette période de fin de vacances scolaires. Les cours des bovins varient peu par rapport à ceux du mois de janvier, hormis pour les broutards dont le prix augmente.

Le cours du porc charcutier est assez stable depuis le début d’année. Quant à l’agneau, il peine toujours à trouver sa place dans les achats des consommateurs.

Les exportations de broutards sont au beau fixe grâce à un marché dynamique. Les abattages de bovins sont affectés par la sécheresse de 2018 et la fermeture d’un abattoir.

la conjoncture élevage de mars 2019 - la publication (format pdf - 1.6 Mo - 15/03/2019)
la conjoncture élevage de mars 2019 - les données (format xls - 41.5 ko - 15/03/2019)