Contenu

La conjoncture générale agricole bimestrielle 2017

la conjoncture de février

Les cultures d’hiver ont eu du mal à s’implanter dans des sols trop secs.

Par rapport à la campagne précédente, les surfaces de cultures d’hiver régressent en région. Blé dur et colza semblent particulièrement touchés, d’autant plus que les caprices de la météo ont perturbé les semis et les levées. Les cours n’évoluent guère compte tenu de l’abondance de l’offre mondiale.

La tendance est bien différente pour les vins du Val de Loire, dont les prix affichent une belle progression. La petite vendange 2016 ne permet cependant pas à tous les viticulteurs de se réjouir.

Les péripéties de l’année 2016 se ressentent aussi dans les chambres froides. Avec une cueillette peu abondante, les stocks de pommes présentent un faible niveau.

Les cours des viandes affichent des évolutions contrastées : dynamisme pour le porc et les broutards, dégringolade pour l’agneau et atonie pour la viande bovine.

la conjoncture de février 2017 - la publication (format pdf - 876.7 ko - 15/02/2017)
la conjoncture de février 2017 - les données (format xls - 234 ko - 16/02/2017)