Contenu

Les apprentis-bergers aux Ovinpiades !

La 12° édition régionale des Ovinpiades a réuni durant l’hiver une vingtaine d’élèves « bergers » de 3 établissements d’enseignement agricole : le lycée agricole de Bourges-Le Suvdray, le lycée agricole de Tours-Fondettes et le Lycée agricole Le Chesnoy.

Les Ovinpiades des Jeunes Bergers ont pour objectif de promouvoir le métier d’éleveur ovin et de susciter de nouvelles vocations auprès des apprenants des lycées agricoles.
La filière ovine est très mobilisée pour l’organisation des Ovinpiades.
En effet, dans une dizaine d’années, 61 % des éleveurs de brebis allaitantes et 39% des éleveurs de brebis laitières partiront à la retraite.

7 épreuves pour départager les meilleur-e-s candidat-e-s !

Plein d’énergie et de motivation, les concurrent-e-s ont enchaîné les épreuves théoriques et pratiques - quizz, manipulation et note d’état corporel, parage, tri de brebis.
Les épreuves se sont déroulées dans la bergerie du Lycée agricole Le Chesnoy. Elles ont pour objectif de faire émerger les capacités techniques des candidats. Pour chaque épreuve, le jury est composé de 2 ou 3 personnes : un éleveur, un technicien et un enseignant de technique agricole.

  • le Quizz pour valider les connaissances du candidat sur l’élevage ovin : filière, alimentation, reproduction, sélection, logement, état de santé, races…
  • le Tri de brebis : trier les animaux est primordial pour bien gérer son troupeau. Les candidats doivent isoler des brebis repérées parmi un lot de 15 brebis, en les faisant passer dans un couloir de contention pour lire les informations contenues dans leur boucle électronique, à l’aide d’un smartphone.
  • Apprécier la santé d’une brebis : santé publique, bien-être animal, compétitive de l’élevage, sécurisation de la filière, sécurité pour l’environnement … les enjeux d’un troupeau en bonne santé sont cruciaux. Les candidats doivent contenir une brebis et en apprécier l’état de santé dans un temps limité : prise de température, observation de la 3° paupière, de la dentition, des pieds et de la mamelle
  • la Manipulation et l’évaluation de l’état corporel : Evaluer l’état corporel des brebis pour une meilleure productivité et connaître les risques professionnels - notamment les troubles musculo-squelettiques - d’une mauvaise maîtrise de la contention ou de la manipulation. Après avoir évalué la note d’état corporel de 3 brebis, le candidat en saisi une, la fait marcher le long d’un parcours balisé et l’assoie dans une zone définie avant de la relâcher dans le parc d’attente. La précision et les techniques de notation et de manipulation sont évaluées en veillant au savoir-faire.
  • Parer les onglons : Cette épreuve permet de sensibiliser les candidats à l’intérêt pour l’animal de conserver de bons aplombs et ainsi de prévenir l’apparition de certaines maladies telles que le piétin. A l’aide d’une cage de retournement qui facilite la manipulation des animaux, les jeunes taillent les onglons d’une brebis.Le jury chronomètre et note la précision du geste, la manipulation des ovins, le respect des consignes de sécurité…
  • Evaluer l’état d’engraissement des agneaux : Produire des agneaux adaptés aux besoins du marché doit être une des priorités de l’éleveur. Les candidats doivent être capables d’évaluer en un temps limité l’état d’engraissement et de finition de 3 agneaux.
  • le choix d’un bélier qualifié : Bien choisir la génétique de son troupeau c’est assurer une production raisonnée, qui s’inscrit dans un territoire, un environnement physique et un système de production. Les candidats doivent identifier, parmi un lot de béliers, lequel sera le plus qualifié pour répondre à la problématique d’élevage qu’ils auront tiré au sort.


Les lauréats !

Victor Foucard et Céline Berthelin, étudiants de BTSA Productions Animales du lycée agricole de Tours-Fondettes ont remporté le meilleur score. Les candidats ont remercié les directeurs des exploitations agricoles des lycées et leurs enseignants qui les ont accompagnés dans la préparation de cette opération.
Très motivés, ils finalistes régionaux ont défendu les couleurs de la région lors de la finale nationale qui s’est déroulée au Salon de l’agriculture

En savoir +

Sur le dossier "ovins" réalisé par le SRISE de la DRAAF Centre-Val de Loire en mai 2016.

Sur les établissements de la région Centre-Val de Loire
Sur l’enseignement agricole