Contenu

Stop au gaspillage, les élèves mobilisés au lycée agricole de Chartres

Dans le cadre du volet « lutte contre le gaspillage alimentaire » du programme national pour l’alimentation, la DRAAF a soutenu durant l’année scolaire 2014-2015 un projet éducatif mené au lycée agricole de Chartres-La Saussaye par les élèves.

Non au gaspillage alimentaire !

Les élèves de Bac Technologique Sciences et Technologies de l’Agronomie et du Vivant - dans le cadre du module de formation "le fait alimentaire" et de l’option facultative "technologie du multimédia, l’image" - ont réalisé des supports qui permettent de sensibiliser les consommateurs du restaurant scolaire de l’établissement à la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Le mot d’ordre n’était pas de moraliser ou de parler des comportements négatifs mais plutôt de faire réfléchir chacun, de faire prendre conscience et de contribuer à faire changer les habitudes et les pratiques, en ajustant les quantités d’aliments sur les plateaux du self ou en adoptant de nouveaux réflexes sur le tri sélectif par exemple.


D’art, d’art !

L’idée a germé de "détourner" des œuvres de grands peintres pour diffuser des messages sur le gaspillage alimentaire. Ainsi de Léonard de Vinci, de Dali, d’Andy Wharol, de Picasso, de Munch, de Magritte etc…ont été "ré-imaginées" et "re-travaillées" autour de la thématique alimentation et consommation.
Ainsi après s’être documentés à la fois sur les courants artistiques de peinture, la communication et le fait alimentaire - avec leurs enseignants d’éducation socio-culturelle, les élèves ont réalisés de nouveaux tableaux et des sets de table.
L’exposition pourra être mise à la disposition des établissements scolaires du département.

L’action sera poursuivie cette année, autour de la thématique « bien manger aujourd’hui ».
Les activités seront animées par l’infirmière de l’établissement avec l’aide d’une diététicienne visant à rédiger des panneaux d’information pour composer un repas équilibré au self. Un axe sera également consacré à mettre au point un produit innovant au sein de la halle pédagogique agro-alimentaire.

En Bac Technologique Sciences et Technologies de l’Agronomie et du Vivant (STAV), les jeunes découvrent une autre façon d’apprendre…

Le Baccalauréat Technologique « Sciences et Technologies de l’Agronomie et du Vivant » (STAV) s’adresse aux élèves attirés par la biologie, l’écologie, l’agriculture, l’environnement et l’agroalimentaire et les services.
Il combine des enseignements généraux et technologiques, des cours théoriques et des travaux pratiques. Sur la durée de la formation, 5 semaines de stage individuel en entreprise et 3 semaines de stage collectif (étude du territoire, visites d’entreprises, voyages d’étude...) sont prévues.
Un choix de 5 enseignements d’initiative locale (EIL) est proposé : Technologies de la production agricole, Aménagement et valorisation des espaces, Transformation alimentaire, Services en milieu rural, Sciences et technologies des équipements.
Le Baccalauréat Technologique STAV est accessible à tous les élèves après une classe de Seconde Générale et Technologique quelque soit l’enseignement d’exploration choisi.Le Bac STAV débouche sur des études supérieures courtes : BTS, BTSA et DUT. Les titulaires de ce Bac peuvent entrer en classe préparatoire Technologie-Biologie (TB) aux concours des écoles d’ingénieurs ou en classe préparatoire post-BTSA.

En Eure-et-Loire, au cœur de la Cosmetic Valleyet d’un vaste territoire agricole, agroalimentaire et pharmaceutique, le Lycée agricole de Chartres-La Saussaye est un pôle de compétence dans le domaine de la formation des futurs salariés des industries du secteur agroalimentaire, cosmétique et pharmaceutique.

L’établissement propose des formations par la voie de la formation initiale scolaire, de l’apprentissage et de la formation professionnelle continue :Bac professionnel Bio - Industries de Transformation, BTSA Sciences et Technologies des Aliments, Licence Professionnelle Conception et production des Aliments, CAP et Certificat de Spécialisation en « restauration collective ».
Il dispose d’une halle technologique équipée de machines pilotes et destinée à l’apprentissage des technologies utilisées dans les industries de ces secteurs d’activité. Les apprenants y réalisent des travaux pratiques sur la fabrication de jus de pomme, de biscuits, de ketch-up, de lait concentré ou de rouge-à-lèvres, par exemple. Ils réfléchissent également à des projets de lancement de produits innovants qui comme la spiruline.