Contenu

Virus influenza aviaire de type H5N8

Depuis le 4 mai 2017, la France entière est passée en risque "négligeable" vis à vis de l’influenza aviaire.
Ce passage lève les contraintes qui persistaient depuis le passage en risque "modéré" depuis le 12 avril dernier dans les zones à risque particulier.

Néanmoins, un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène H5N8 a été confirmé le 30 juin 2017 dans une basse cour située dans la commune de Brillon dans le département du Nord. Pour stopper au plus vite la propagation du virus, des zones de protection et de surveillance sont mises en place
immédiatement dans un rayon de 3 et 10 kilomètres autour du foyer.

Ce foyer se situe à 15 kilomètres, d’un foyer identifié le 23 juin dernier à Tournai en Belgique, dans
un élevage non commercial de volailles. Ce foyer serait lié à l’achat de poussins et de pigeons sur le
marché de Tournay en Belgique. Depuis le début du mois de juin, onze cas d’Influenza aviaire ont
été confirmés en Belgique, essentiellement chez des éleveurs amateurs de volailles d’ornement et
quatre cas au Luxembourg.

Afin de se protéger, il est indispensable de respecter les mesures de biosécurité et en particulier, s’assurer de l’absence de contact entre les volailles de basses-cours et les élevages commerciaux.

Contacter sans délai un vétérinaire sanitaire en cas de signes cliniques anormaux constatés sur ses volailles.

Eviter toute participation à des expositions ou concours dans les pays récemment infectés tant que la situation épidémiologique n’y est pas stabilisée.

L’ensemble des acteurs de la filière volailles (professionnels, amateurs, négociants, transporteurs..) doivent rester mobilisés pour éviter toute résurgence de la maladie en France.

Les enjeux sanitaires et économiques justifient cette vigilance demandée à chacun.

Retrouvez toutes les informations sur le le site Alim’Agri du ministère de l’agriculture.