Contenu

Le BTSA Viticulture-Oenologie : des métiers de la vigne et du vin

Un diplôme à double spécialité, à la vigne et au chai

Il a la particularité d’associer 2 spécialités en une même formation. Le BTSA Viticulture-Œnologie - formation de 2 ans dispensée au lycée agricole de Tours-Fondettes - prépare chaque année plus d’une quinzaine de jeunes à différents métiers : viticulteur, maître de chai, caviste, conseiller viticole, commercial, œnologue...
Autre particularité, l’enseignement est assuré sur 2 sites. Les étudiants suivent des cours au Lycée agricole de Tours-Fondettes et sur un domaine viticole à Chinon où ils réalisent des travaux en vert : notamment la taille de vigne, le liage, l’ébourgeonnage, le palissage…
Le technicien supérieur doit savoir manipuler le matériel, mais aussi diriger une équipe d’ouvriers viticoles, assurer la gestion économique d’une exploitation ou intervenir dans la commercialisation et la promotion des vins.

Modalités d’accès
Le BTSA Viticulture-Œnologie s’adresse aux titulaires d’un Bac général, d’un Bac Technologique Sciences et Technologie de l’Agronomie et du Vivant (STAV) ou d’un Bac Professionnel (Bac Pro CGEA - Conduite et gestion de l’exploitation agricole spécialité Vigne et vin par exemple).Les étudiants doivent être motivés, disposer d’un bagage scientifique et aimer le travail sur le terrain.

Une formation scientifique, technique et pratique

Outre des enseignements généraux, les étudiants de BTSA Viticulture-Œnologie suivent des modules tels que Marché, filières et territoires, Processus viticole ou Processus d’élaboration et de conservation des vins.
Il s’agit d’enseignements techniques et scientifiques : chimie, œnologie, agronomie, biologie, agroéquipement… L’environnement et la santé sont aussi pris en compte.
Ils apprennent à limiter l’utilisation des produits phytosanitaires, à appliquer une culture moins intensive.
Des modules spécifiques comme «  bouchage », « analyse sensorielle » ou « vente et commercialisation » complètent également le programme. Les étudiants participent ainsi à des dégustations, des salons professionnels et foires aux vins.

Découvrir les pratiques des régions viticoles
La force du BTSA réside aussi dans les stages en milieu professionnel qui apportent une connaissance du terrain. Ces stages représentent 12 à 16 semaines réparties en 3 périodes tout au long de la formation : un « stage d’hiver », un « stage d’été » et enfin un stage « vendanges et vinification ». Ils se déroulent chez des viticulteurs, au sein de caves coopératives, de chambres d’agriculture, d’organismes de recherche...
A l’aide de dispositifs de mobilité, les étudiants peuvent même les effectuer à l’étranger. Au cours de la formation, les étudiants réaliseront des voyages d’études afin de découvrir des régions viticoles de France, d’Italie, d’Allemagne, d’Espagne, ou de Roumanie…

A la clé, un large éventail de métiers et des emplois

De nombreuses perspectives professionnelles s’offrent aux diplômés. Car ces techniciens supérieurs peuvent occuper des fonctions en production, transformation, conseil, promotion, développement, expérimentation.
Parmi les anciens élèves : une conseillère viticole et responsable qualité, un œnologue et directeur de la Cave des vins, un directeur des ventes, une chargée de communication.
Les diplômés souhaitant poursuivre leurs études ont eux aussi un large choix : Licence professionnelle Commercialisation des vins à l’IUT de Tours, Licence des Sciences de la vigne à l’Université de Dijon par exemple ou encore « pour les meilleurs », une classe préparatoire post-BTSA aux concours d’ingénieur, préparation du diplôme national d’œnologue (DNO).

En savoir +
Sur les établissements de la région Centre-Val de Loire
Sur l’enseignement agricole