Contenu

La conjoncture élevage 2021

Mai 2021

L’augmentation des coûts de production pèse sur les filières

En mai, les cours sont stables dans les différentes filières bovines, hormis en veaux où ils diminuent. Les exportations de broutards sont dynamisées par une demande diversifiée. La mauvaise météo complique le commerce des agneaux.

La faiblesse de l’offre saisonnière fait monter le prix du porc. Les abattages augmentent dans toutes les filières. Le prix du lait de vache et de chèvre diminue en raison d’une offre abondante.

la conjoncture élevage de mai 2021 - la publication (format pdf - 783.4 ko - 26/05/2021)

Mars 2021

Un début d’année encourageant

En mars, les cours des vaches « R » et des jeunes bovins reprennent des couleurs. Les prix des veaux et des broutards se stabilisent. Les exportations de broutards sont dynamiques après la trêve de fin d’année.

L’approche de Pâques et du ramadan dynamise le marché de l’agneau. Le prix du porc repart à la hausse partout en Europe. Les abattages s’essoufflent dans toutes les catégories après le pic des fêtes de fin d’année.

Le prix du lait de vache est en baisse, celui des chèvres en hausse.

la conjoncture élevage de mars 2021 - la publication (format pdf - 788.7 ko - 02/04/2021)