Contenu

Le capricorne asiatique (Anoplophora glabripennis)

Description

Détecté pour la deuxième fois en Europe à Gien (Loiret) en 2003, le capricorne asiatique (Anoplophora glabripennis) est un coléoptère xylophage qui menace le patrimoine arboré mais aussi une partie de l’économie forestière.
En effet, cet insecte est un ravageur primaire qui se développe dans la partie vivante d’arbres sains de nombreuses essences feuillues, occasionnant à terme de sérieux dégâts. Les essences les plus susceptibles d’être infestées sont les érables, les bouleaux, les saules et les marronniers.

  • Plaquette d’information (format pdf - 1.8 Mo - 21/10/2020)
    Il est classé organisme de quarantaine prioritaire dans l’Union Européenne (Règlement (UE) 2019/1702 du 1er août 2019)et en conséquence est un organisme de lutte obligatoire en France.
  • Arrêté du 28 mai 2003 modifié en 2016 (format pdf - 70 ko - 21/10/2020)

Lutte et mesures

Depuis sa découverte, le foyer de Gien est géré par la DRAAF qui coordonne les actions de lutte devant mener à son éradication. Suite aux nouvelles recommandations européennes de 2015 la lutte a été intensifiée.

Dès 2016, plusieurs méthodes de surveillance sont mises en place à différents moments de l’année de façon à augmenter au maximum le taux de détection des arbres infestés au sein des 42 km² règlementés.
Ainsi, chaque année, un recensement exhaustif des arbres et arbustes appartenant aux espèces hôtes et leur diagnostic est réalisé par grimpe entre novembre et mai dans le cadre d’un marché public. Ceci est complété par une surveillance estivale des arbres les plus sensibles et deux interventions d’une brigade cynophile.
Afin de limiter les risques de propagation, tout arbre infesté doit être détruit comme le prévoit la réglementation.

Un arrêté préfectoral pris en juin 2020 délimite le périmètre : les communes concernées sont actuellement Gien, Nevoy, Poilly-lez-Gien, Saint Martin sur Ocre et Saint Gondon.

Après un abattage, il est possible de replanter une des espèces végétales listées dans le document ci-joint :

Contact :

Toute suspicion de présence de l’insecte doit impérativement être signalée à la DRAAF, Service régional de l’alimentation :

  • par téléphone : 02 38 77 41 03
  • par courrier : SRAL Centre - 131 rue du faubourg Bannier - 45042 ORLEANS Cédex 1
  • par courrier électronique : sral.draaf-centre-val-de-loire@agriculture.gouv.fr